A armes inégales

Notre députée sortante s'est brillamment battue, elle a été battue. Non pas par sa concurrente, mais par le Président de la République lui-même : les armes étaient trop inégales ; et puis il y avait la lassitude des électeurs, cette incroyable envie de changer même pour une candidate inconnue, une méthode de gouvernement et un programme incertains mais dont "on" imagine qu'ils apporteront la solution.
Le monde a changé, tout est renversé. Si nous pensons d'abord aux autres, c'est-à-dire aux générations qui viennent, à ceux qui aujourd'hui sont dans la difficulté, alors nous serons en mesure de préparer les futures échéances. Nous nous y emploierons.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

PCD : quel avenir voulons-nous offrir à nos enfants ?

Analyse du 1er tour local